Recrutement 2.0 : Trouver « chaussure à son pied » ?

Recrutement 2.0 : Trouver « chaussure à son pied » ?

« La chasse aux Talents digitaux est ouverte… »

Échos solutions

En préambule

De nombreux secteurs recherchent des pistes pour mieux recruter ; c’est notamment le cas de l’hôtellerie et de la restauration.
De façon unanime, les causes évoquées sont récurrentes et tournent autour de 3 principaux axes de blocage : la rémunération, les profils et le planning de travail offert (horaires et jours de présence sollicités par ces métiers).

Mais est-ce la raison unique des difficultés rencontrées ? Bien sûr, nous entendons parler de mutation, notamment via la transformation digitale. Transformation pourtant opérée dans tous les secteurs d’activités !

Ce billet est un préambule sur ce sujet qui nous passionne et fait écho à nos recherches et nos accompagnements quotidiens.
Notre objectif : dérouler un fil, sans d’autres prétentions que d’explorer les pistes de progrès et les modèles de réussite en matière de recrutement. Des études de cas que nous avons l’occasion de relever, au cours de notre travail d’agrégation.

Bonne lecture !

La perception de l’entreprise

Les candidats sont noyés sous une offre pléthorique émanant d’une start-up dynamique ou bien d’un grand groupe à forte notoriété et encourageant une vision stéréotypée des carrières possibles. La chasse aux talents est ouverte, tout azimut, au travers des différents médias qui sont à la portée des TPE comme des plus grandes structures.
Dès lors, il s’agit bien de parler de soit, en tant que marque, quelque soit l’échelle « Entreprise », pour s’adresser aux bonnes cibles et sur le bon périmètre.
Plus largement, construire une marque employeur, c’est faire une promesse au candidat. Ce langage de vérité plait aux jeunes, mais attention à ne pas leur mentir…plusieurs illustrations seront développées à l’occasion de futurs billets.

« construire une marque employeur, c’est faire une promesse »

Du savoir-faire au savoir-être, changement de focale

Pôle emploi s’y met aussi… Fini le CV classique, place à la mise en avant des compétences plutôt que de mettre en relief les parcours !
Employeurs, candidats, il s’agit de casser les codes en se plaçant dans des situations nouvelles pour se rencontrer vraiment, « au naturel ».
Ce thème nous propose de balayer les solutions mises en place et qui permettent de répondre à ces nouvelles attentes.

Alors, créer l’événement pour mieux recruter, deux fois « oui » ! Et il faut pour cela s’interroger :
* Quel cadre informel choisir ?
* Quels sont les lieux insolites qui collent aux valeurs de mon entreprise ?
* Quel format adopter au sein de ma communication ?
Croyez-vous par exemple que ce type de message soit adapté et fasse envie au plus grand nombre de candidats ? :
« 24/10/2018
74 – Haute-Savoie
Restaurant d’altitude recherche h/f CHEFS DE RANG sérieux, saison d’hiver. Anglais obligatoire. Service midi. Nourris logé »

« Il s’agit de casser les codes »

Finalement, nous partons en campagne ?

Pas d’erreur ! Il s’agit bien de réfléchir en fonction de ses moyens techniques et financiers sur la méthode à employer. Quelque soit la position dans laquelle l’on se situe, les occasions de balayer ce qui fonctionne bien sont nombreuses. Le panel développé aujourd’hui pour trouver « chaussure à son pied » est riche en formats et en outils et les actions devant être menées pour un « recrutement 2.0 » s’organisent comme de véritables campagnes (de la vidéo au concours d’agrégation sur les réseaux…).

Le monde des technologies est versé dans ces prises de contact informelles et hors norme. Les deux exemples qui suivent illustrent cette approche singulière qui peut-être dupliquée dans d’autres corporations de métiers :

  • Sopragroup a ainsi organisé une session de recrutement simultanément dans 8 villes appelée « longdating », sous la forme d’échanges autour d’un buffet. www.longdating.sopragroup.com
  •  AKKA Technologies multiplie la création d’évènements innovants pour rencontrer des ingénieurs. Comme durant ses désormais célèbres « Bar AKKA », ses jobs dating en after work, ou en invitant au ski les lauréats de son Challenge sur Facebook !

« les actions devant être menées pour un « recrutement 2.0″ s’organisent comme de véritables campagnes… »

Nous sommes persuadés que le marketing digital ne fait pas que nous imposer un nouveau dictat, contraignant car chronophage ou mal maitrisé, au coeur de nos fonctionnements quotidiens. Il nous ouvre également en grand le champ des possibles pour mieux s’exprimer et pour mieux se vendre.

Prenons rendez-vous lors d’un prochain billet, ou provoquons dès maintenant l’occasion de vous écouter pour mieux vous accompagner !


Vous avez apprécié ce billet ?

Votre partage compte et je vous en remercie


A propos de l’auteur

Ex hôtelier-restaurateur, passionné par le marketing, j’ai orienté ma seconde partie de carrière dans le domaine du digital. J’ai eu maintes occasions au cours de ces différentes expériences de développer une expertise large sur les stratégies et solutions qui permettent aux hôteliers et aux restaurateurs, et de façon plus générale aux commerçants, de se distinguer et de mieux se vendre en direct. L’image, l’expérience et les hommes sont mes travaux de prédilection.

consequat. diam ultricies ut dolor. sit